Lorsqu’on demande aux gens ce qui les empêche d’entreprendre, la 1ère réponse est très souvent la peur financière. Quelle que soit la situation des personnes interrogées (actifs, étudiants…), cette peur de ne pas gagner sa vie revient en haut de la liste.

C’est tout à fait normal! Et je ne dis pas ça parce que c’était aussi ma peur numéro 1 et que j’ai besoin de me rassurer!

Dans une société où tout devient plus difficile matériellement parlant, il est tout à fait normal et sain d’avoir peur de ne pas pouvoir vivre correctement en créant sa propre entreprise.

Alors comment réussir à dépasser cette peur? Dans mon article sur la peur d’entreprendre et dans mon workbook gratuit sur comment dépasser ses peurs, je vous donne des méthodes et des conseils pour arriver à dompter vos peurs. Aujourd’hui, j’aimerais vous parler plus précisément de la peur financière qui est souvent le plus gros blocage des personnes qui veulent se reconvertir.

Définir ses besoins réels

Et j’insiste lourdement sur le mot ‘réels‘!! Cette étape est la base de la base (ça se voit que je n’ai pas suivi les cours de géométrie?). Bref, peu importe si ça n’existe pas, vous voyez l’idée.

Dans une société qui nous abreuve de publicités en tout genre, nous avons tendance à nous créer de faux besoins. Il est primordial de se poser pour réfléchir à ses propres besoins. Je parle bien sûr de noter toutes vos dépenses vitales (logement, nourriture, transports…). Reprenez vos comptes méthodiquement, notez vos dépenses mensuelles, faites le tri entre ce qui est important pour vous et ce dont vous pourriez vous passer.

Attention! Je parle bien de ce qui est important pour vous et pas aux yeux de la société. Si par exemple, vous devez garder votre abonnement Netflix parce que regarder des séries en VO vous détend et vous aide à progresser en anglais, gardez-le et faites des économies ailleurs. Tant pis si les ‘gens’ vous diront que c’est du superflu. L’important c’est vous et vos besoins.

Essayez de parvenir à une liste réaliste (ça rime en plus)

Etre prête à gagner moins

Je ne suis pas là pour vous mentir et vous promettre une solution miracle qui vous fera gagner beaucoup d’argent en 2 jours. Il y a des arnaqueurs euh pardon, il y a des gens qui font ça sur internet, vous n’aurez pas de mal à en trouver.

Il faut être honnête: si vous vous lancez dans l’entrepreneuriat, vous devez être prête à accepter de gagner moins d’argent au début. Je suis sûre que vous pourrez trouver des exemples de personnes qui ont réussi à garder le même revenu en se lançant voire des personnes qui ont mieux gagner leur vie du premier coup. Tant mieux pour eux! Mais 1. j’ai du mal à les croire et 2. ce n’est clairement pas la majorité.

Quand on se lance, il faut du temps pour se faire connaître, pour élaborer son offre, ses produits. Vous devez prendre en compte ce facteur temps et accepter l’idée que pendant quelques mois, quelques années (selon l’ampleur de votre projet) vous gagnerez moins qu’avant si vous quittez un travail de salariée. Je vais vous expliquer dans quelques secondes qu’il existe heureusement des moyens pour ne pas retomber à 0 mais en tout cas, il faut vous préparer à cette réalité.

Connaître son patrimoine

Je viens de vous le dire, il faut vous préparer au fait qu’en vous lançant dans l’aventure entrepreneuriale, vous risquez de gagner moins bien votre vie au début, voire de ne rien gagner du tout. C’était mon cas. En tant que fonctionnaire, je savais que le jour où j’allais demander ma disponibilité, je ne toucherais absolument rien. Pas de chômage, pas d’aide.

Renseignez-vous sur votre situation. Peut-être aurez-vous droit au chômage, ce qui vous permettra de voir venir. Je vous parlerai des aides à la fin de l’article.

Mais avant même de vous demander quelles aides existent, il est important de vous demander ce que vous possédez déjà. Si votre compte est constamment dans le rouge, il est clair que vous aurez beaucoup de mal à assumer un projet de cette envergure. En plus, vous aurez toutes les peines du monde pour demander un prêt auprès d’une banque. Donc si c’est votre cas, je vous conseillerais d’assainir votre situation dans un premier temps (refaites le 1er exercice qui consiste à réfléchir à vos besoins vitaux) pour avoir un patrimoine.

Avant de commencer, je ne pensais pas du tout avoir un patrimoine. Pour moi, cela ne concernait qu’une certaine couche sociale dont je ne faisais pas partie! Et pourtant, grâce à une rencontre, j’ai compris que tout le monde avait un patrimoine. Certains plus que d’autres, on est bien d’accord mais quand même! Si vous avez un peu d’épargne de côté, vous avez un patrimoine.

J’ai fait appel à une conseillère patrimoniale qui m’a permise de concevoir un plan d’action, que ce soit à court, moyen ou long terme. J’ai été rassurée et cela m’a permis de me lancer plus facilement. Je ne peux que vous conseiller de vous faire accompagner dans ces démarches, surtout si comme moi, vous êtes une phobique de l’administratif! Bien sûr, vous pouvez aussi aller voir votre banquier ou bien un courtier. En tout cas, choisissez une personne de confiance.

Prévoir une trésorerie

Pendant cette phase où vous organisez votre patrimoine, il est vital de prévoir une trésorerie. Il n’y a pas une recette qui marche pour tout le monde. Ce que l’on conseille la plupart du temps, c’est de prévoir 6 mois de trésorerie. Pour ma part, j’ai pu aller jusqu’à un an.

Comment calculer? Vous devez prendre en compte plusieurs facteurs:

  • vos besoins réels (revenir à mon 1er point)
  • les besoins pour votre projet

C’est essentiel de bien définir les besoins pour créer votre entreprise. Les dépenses ne seront pas les mêmes selon le statut juridique que vous devrez choisir. Idem si vous voulez vendre un produit ou juste un service. Aurez-vous besoin d’un local tout de suite? Il faut que vous soyez absolument claire sur vos besoins pour réussir. Faites-vos recherches sur internet ou auprès de personnes de votre secteur. Ne vous cachez pas la réalité. Rien ne sert de partir sur des bases erronées. La réalité vous rattrapera tôt ou tard (c’est marrant mais les banques nous retrouvent toujours!)

Ne pas avoir peur de redéfinir son projet

Nous venons de le voir, votre budget doit être réaliste et doit prendre en compte tous vos besoins. Mais rien ne vous empêche de faire évoluer votre budget si vous vous rendez compte que vous n’avez pas les moyens dans un premier temps.

Si vous avez le projet de créer votre ligne de vêtements, vous pouvez commencer par un ou deux produits. Vous n’avez peut-être pas besoin de louer un local tout de suite. L’idée est de faire coïncider vos rêves avec la réalité. Et très souvent, il existe des moyens de commencer petit pour grandir après. Amazon ne s’est pas fait en un jour.

Jeff Bezos à ses débuts…

Demander des aides

J’ai envie de commencer en disant demander DE l’aide. Peut-être pouvez-vous demander à des proches de vous aider? Un autre point est de réfléchir avec votre conjoint.e si vous êtes en couple. L’autre étape est bien sûr d’aller voir votre banque pour emprunter de l’argent ou bien d’aller voir un courtier en prêts bancaires. Emprunter de l’argent fait peur mais rappelez-vous pourquoi vous le faites: pour changer de vie et faire ce qu’il vous plait! Il n’y a pas plus bel investissement que celui là!

Une fois cette étape franchie, il reste les aides financières proposées par l’état. Je ne vais pas vous les détailler toutes donc je vous propose de vous rendre sur le site du ministère de l’économie pour retrouver ces informations.

Vous pouvez également vous rendre à la CCI de votre département pour rencontrer un.e conseillèr.e. La CCI a un site sur lequel vous pouvez retrouver beaucoup d’informations dans un premier temps, comme ici où les principales aides sont répertoriées.

Les business angels, moins connu.es, sont là aussi pour vous aider. Ce sont des hommes ou des femmes entrepreneur.es qui aident les porteurs de projets financièrement en contre-partie d’un retour sur investissement. Pour en savoir plus, allez lire cet article qui parle des femmes business angels.

Enfin, je terminerai par ce conseil, qui me semble indispensable: entourez-vous! Ne restez pas seule face à ces décisions difficiles à prendre. Allez voir des professionnels qui vous aideront. Vous pouvez aussi vous faire aider par un.e notaire ou un.e expert.e comptable.

J’espère que cet article vous aura rassurée et que vous aurez encore plus envie d’entreprendre! Croyez en vous, vous êtes formidable!

Pssst: si vous en doutez encore, je vous propose de rejoindre le groupe des Audacieuses sur Facebook. Motivation garantie!

Je veux recevoir des conseils et de la motivation pour oser vivre la vie dont je rêve!

* indicates required